FAQ Parquet

Vous craquez pour le charme du parquet mais vous avez encore quelques points à éclaircir ? Voici les questions les plus courantes que l’on se pose sur le parquet avec cette FAQ Parquet

Si toutefois vous avez d’autres questions, contactez-nous en nous laissant un mail juste ICI

Dois-je mettre une sous couche sous mon parquet ?

Le choix de la sous-couche est primordial notamment en pose flottante. Chez Parquets d’Hier et d’Aujourd’hui, nous conseillons souvent aux clients de ne pas négliger cette étape quitte à revoir à la baisse le budget de leur parquet.

Il existe différents types de sous-couche

  • La sous couche mince : isolation de qualité moyenne
  • La sous couche végétale et animale (fibre de bois, plume, chanvre) : Ecologique. Isolation thermique efficace mais isolation phonique moyenne.
  • La sous couche minérale : Isolation thermique et phonique supérieure.
  • Le liège : Ecologique et hautes performances isolantes.

Vous l’aurez compris, la sous-couche est indispensable. En pose flottante, l’isolant devra également avoir une fonction pare vapeur qui protège le sol de l’humidité et de préserver le parquet.
Pour une sous-couche de très bonne qualité, comptez entre 5 et 10 euros/m2

Le saviez-vous ?
Les bruits d’impact dans les appartements ne doivent pas dépasser les 58 dB.

L’entretien du parquet est-il contraignant ?

Une nouvelle idée reçue ! Nous allons donc rétablir la vérité sur l’entretien des parquets.
Si vous aviez prévu de nettoyer votre parquet à grandes eaux, en effet, il vaut mieux changer de technique, lire les petites astuces suivantes et éviter les produits abrasifs.

  • Après avoir passé l’aspirateur, un passage avec une serpillère humide suffit. Vous pouvez ajouter deux bouchons de savon noir et un bouchon de vinaigre dans deux litres d’eau pour une solution écologique.
  • Si vous avez un parquet huilé : Il convient d’appliquer une huile d’entretien une fois par an pour préserver la beauté du parquet.
  • Si vous avez un parquet vitrifié : L’application d’un nettoyant suractivé permet d’éliminer toute salissures, de dégraisser et décaper les tâches les plus tenaces.
Les métallisant protègent également les parquets vitrifiés ternis et usés.

Les petites astuces en plus :

  • Pour préserver la vie de votre parquet, installez un paillasson à l’entrée qui gardera les petits cailloux qui se glissent sous vos chaussures.
  • Installez des patins feutrés sous vos meubles pour éviter les rayures.

Découvrez les produits d’entretien Blanchon

Le parquet est-il compatible avec un chauffage au sol ?

Le chauffage au sol a été inventé dans les années 60. Voilà maintenant 55 ans que l’on se demande si chauffage au sol et parquet font bon ménage.
Bien qu’il faille respecter certaines conditions, il est tout à fait possible de poser du parquet sur un sol chauffant.

Voici quelques recommandations :

  • Il est préférable de poser un parquet sur un plancher chauffant à basse température. La surface du parquet ne doit pas excéder les 28°C.
  • L’épaisseur du parquet ne doit pas dépasser 15mm
  • La pose collée est largement conseillée pour que le parquet soit en contact avec le sol.

Peut-on poser du parquet dans une salle de bain ?

OUI. Stop aux idées reçues sur le parquet.

Il y a cependant quelques recommandations que nous pouvons vous donner.

Ce qui peut nuire au parquet ne sont pas les gouttes sur le parquet mais plutôt les effets de condensation. Certaines essences exotiques telles que le teck, iroko, merbau, doussié, ipé ou encore le jatoba résistent parfaitement à l’humidité. Assurez-vous quand même d’avoir une bonne ventilation dans cette pièce d’eau. Concernant la finition, optez pour une huile ou un vernis marin.

Le sol stratifié et le sol vinyle sont également deux autres possibilités. Imperméables et résistants, le stratifié et le vinyle offrent à votre salle de bain un aspect chaleureux et élégant sans aucun risque.

Voir les sols stratifiés
Voir les sols vinyles

En plus d’être écologique, le bambou se pose également dans les salles de bain grâce à sa durabilité et sa stabilité.

Avant de vous lancer dans ce type de travaux, demandez conseil à un professionnel.

Qu’est ce que le choix du parquet ?

Le choix du parquet est en réalité un terme technique. Certains fabricants de parquet l’appellent également le design du bois. Alors comment s’y retrouver ?

Le choix du bois désigne la structure et donc l’apparence du bois avant toute application d’une finition. C’est le choix du bois qui déterminera  la présence de nœuds, de fentes ou d’aubiers sur les lames du parquet.

Une fois encore les appellations diffèrent en fonction des fabricants car elles correspondent à leurs différentes gammes.

Voici quelques unes des appellations utilisées que vous pourrez retrouver : classique, rustique, authentique, tradition…

Existe t-il un classement officiel ?

OUI ! Selon la norme NF B 50-002 Bois, chaque classe de bois correspond aux nombres de défauts et singularités admises sur le parement et le contreparement des lames.

  • Chêne surchoix (SC) : sans aubier ni nœuds, couleur homogène, taille sur dosse exclue.
  • Chêne premier (PR) : sans aubier au parement et nœuds en quantité limitée.
  • Chêne nature (NA) : aubier accepté sans limitation.
  • Chêne rustique (RU) : aubier exclu, nœuds acceptés.
  • Châtaignier A, B, C : selon la quantité de nœuds, le meilleur choix est le A.

Une question ? Nous écrire !

Quels sont les labels qualité pour le parquet ?

Nous voyons des logos, labels et certifications écologiques fleurirent sur nos emballages et divers produits. Le parquet n’a pas échappé à cette tendance. Cela permet au consommateur de connaître la provenance des bois et de faire ses choix en son âme est conscience.

Voici les principaux labels que vous retrouverez sur nos parquets :

Parquet de France : Ce label a été par l’Union française des fabricants et entrepreneurs de parquet (UFFEP) pour garantir aux consommateurs que le parquet a été fabriqué sur le territoire français, que le bois est issu de forêt européenne ou nationale et gérée durablement. Le label offre également une traçabilité du produit.

CE : Faut-il encore le présenter celui-ci ? Ce marquage garantit la conformité du produit aux exigences de l’Union européenne concernant la sécurité, la protection et l’environnement.

PEFC : Un parquet PEFC a été produit avec du bois  issu de forêt PEFC. Concrètement, le bois provient de forêts durablement gérées. Petite précision, si le produit contient moins de 70% de matière provenant de ces forêts, l’utilisation de ce logo est interdite.

FSC : Proche du label PEFC, la mention FSC sur un parquet atteste qu’il a été fabriqué à partir de bois certifiés et donc de forêt gérées durablement.

TFT (forest trust) : Moins courant, ce label garantie au consommateur que le bois et issu d’exploitation légale.

Ecolabel : Aucun parquet n’est Ecolabel. En revanche, les produits de finition (huile, vernis, lasure, peinture) et d’entretien peuvent l’être. Nous travaillons avec les produits Blanchon qui œuvre pour proposer des produits toujours plus respectueux de l’environnement.

Où acheter du parquet à Toulon ?

Difficile se s’y retrouver entre magasins de bricolage et magasin spécialisés pour choisir un parquet. Parquets d’Hier et d’Aujourd’hui vous accueillent dans un espace de 140m2 à Hyères pour vous conseiller sur les différents parquets qui existent, les techniques de pose de parquet les plus adaptées à vos besoins, la préparation des supports avant la pose qu’ils s’agissent d’une construction neuve ou d’une rénovation.

Nous nous ferons également un plaisir de vous conseiller sur l’entretien des parquets et les produits à utiliser pour le sublimer durablement.